Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Mandalas et méditation (2)

Publié le par Art & Energie

 

 

Chakra racine

 

Mandala pour le chakra racine

Publié dans mandalas

Partager cet article

Repost 0

Dictons météorologiques : 28 février

Publié le par Art & Energie

 

"Si tu tailles ta vigne au 28 février,

Tu auras du raisin plein ton panier"


Partager cet article

Repost 0

Exposition sur Georges Brassens

Publié le par Art & Energie

 

Du 15 mars au 21 août 2011, la Cité de la musique à Paris abrite une exposition dédiée à Georges Brassens intitulée "Georges Brassens ou la Liberté"

 

Ci-dessous, voici un lien sur le dossier de partenariat consacré à cette recherche :

 

Exposition Brassens

 

 

Publié dans musique et chanson

Partager cet article

Repost 0

Dictons météorologiques : 27 février

Publié le par Art & Energie

 

"Gelée du jour Sainte-Honorine,

Rend toute la vallée chagrine"


Partager cet article

Repost 0

Le fonds culinaire de la bibliothèque Méjanes à Aix-en-Provence (3)

Publié le par Art & Energie

 

Pour clôturer ce troisième volet concernant le fonds culinaire de la bibliothèque Méjanes, voici la liste des principaux ouvrages consacrés à la question et que l'on trouve dans la salle Peiresc : Massialot, Vincent la Chapelle, Gilliers et Menon sont les principaux auteurs des livres de cuisine et d'office du siècle des Lumières. Et on a là une belle brochette, si j'ose dire...

 

La photo ci-dessous est issue du Cuisinier moderne de Vincent La Chapelle et montre les plats que l'on peut trouver sur la table avec les noms correspondants. Il s'agit d'une sorte de légende servant aux plans de table que l'on trouve dans le reste de l'ouvrage. Notons également que si les ouvrages du Grand Siècle étaient déjà illustrés, au XVIIIème siècle, l'iconographie est plus vaste et plus variée (notamment avec le Cannaméliste françois de Gilliers).

 

 

Vincent la chapelle

 

 

LEBAS, Festin joyeux ou la cuisine en musique en vers libres, chez l’Esclapart Père et fils, Paris, 1738.


Nouveau traité de la cuisine avec de nouveaux desseins de tables et vingt quatre menus ; où l’on apprend ce que l’on doit servir suivant chaque saison..., David, Paris, 1739, 2 volumes.

 

MASSIALOT, Nouvelles instructions pour les confitures, les liqueurs et les fruits, s.n., Paris, 1740.

 

Vincent LA CHAPELLE, Le cuisinier moderne, qui apprend à donner toutes sortes de repas, s.n., Paris, 1742.

 

GILLIERS, Le Cannameliste français ou nouvelle instruction pour ceux qui désirent apprendre l’Office, rédigé en forme de dictionnaire, contenant les Noms, les descriptions, les usages, les chois, & les principes de ce qui se pratique dans l’Office. Par le sieur Gilliers, chef d’office & distillateur de Sa Majesté le Roi de Pologne, Duc de Lorraine & de Bar., auteur (chez l’), Nancy, 1751.

 

MENON, Cuisine et Office de santé, Leclerc, Prault père, Babuty père, Paris, 1758.

MENON, Manuel des officiers de bouche, ou précis de tous les apprêts, etc., s.n., Paris, 1759.

 

Ordre et règlement qui s’observent dans la maison de Mgr le duc d’Orléans pour la conduite de la bouche, donnés par M. le M***, premier maître d’hôtel, s.n., Paris, 1764.

 

Essai sur la préparation des alimens, Onfroy, Londres, Paris, 1782.

 

 

Pour une note poétique, voici un petit extrait tiré de l'ouvrage de Lebas qui, tout au long de son livre, présente, sous forme de poèmes ou plus exactement de chansons, des aliments ou des recettes de cuisine. En effet, pour chacun est indiqué l'air sur lequel les paroles doivent être mises. Ce sont des airs familiers de l'époque où les chansons à boire et à manger étaient monnaie courante.

 

 

Sur l'air de Joconde :

 

"Le couvert mis bien galamment

Les tables bien éclairées,

Un rost de biffe bien proprement

Se met dans les Entrées ;

A la braise un bon aloyau

Et d'un veau de rivière

Un quartier cuit comme il faut,

Font une chere entiere.

 

Une galere paroitra

De béatilles pleine,

Qu'avec soin on ornera

Sans épargner sa peine,

Où l'Arche de Noé d'abord

Sera fort bien servie

Et mere carpe à la Chambort

Après l'avoir farcie."

 

 

 

Pour terminer, une phrase de ma composition en guise de petit clin d'oeil au célèbre vers de Térence :

 

Que dans vos lectures gastronomiques, Céres et Bacchus résident

Sans oublier Vénus qui parfois à ces banquets préside...

 

Ces deux vers marquent mes débuts de poétesse et j'espère que ma fin ne vous laissera pas sur votre faim...

 

 

 

 

Publié dans livres anciens

Partager cet article

Repost 0

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 > >>