Qu'est-ce que la sophrologie caycédienne ?

Publié le par Art & Energie

 

 

 

 

 

Au début du mois d'avril, j'avais consacré un chronique lors de mon émission radio à la sophrlogie caycédienne. Ayant eu de très bons retours, je vous mets par écrit ce que j'avais dit l'ors de mon émission.

 

 

Pour donner une définition synthétique de la sophrologie caycédienne, qui tient son nom de son fondateur Alfonso Caycedo, je dirais qu’il s’agit d’une discipline qui permet, à partir de ressentis corporels, de prendre conscience de nos propres ressources et donc de nous ouvrir davantage à des réalités positives afin d’accéder à un bien-être et d’avoir par là même une vie plus enrichissante s’inscrivant dans une démarche de développement personnel et qui demande un entraînement personnel. Et si dans cette définition, il n’y avait qu’un mot à retenir, ce serait le mot conscience car la sophrologie caycédienne est une école de la conscience.

Son fondateur, Alfonso Caycedo, est un neuropsychiatre qui a fait ses études de médecine à Madrid. Il a fondé cette discipline et lui a donné le nom de sophrologie en 1960. La sophrologie puise ses racines dans plusieurs philosophies et disciplines à la fois occidentales et orientales telles que la phénoménologie, l’hypnose mais aussi le Yoga indien, le Bouddhisme tibétain et le Zen japonais. Il s’est d’ailleurs rendu en Orient afin d’étudier par lui-même auprès des plus grands maîtres les états de conscience qui peuvent être obtenus par ces procédés tels que la concentration, la méditation, la contemplation ou encore les postures. De ce fait, dans la sophrologie on utilise des mouvements et des postures afin de permettre de prendre conscience de son corps.

La sophrologie n’est pas un outil thérapeutique au sens où on peut l’entendre habituellement. Le sophrologue n’est pas un thérapeute, il est là pour permettre au pratiquant de trouver les ressources qu’il a en lui pour être en accord avec son existence.

La pratique de la sophrologie est en fait, quelque part, la possibilité d'un retour à l'enfance qui permet un émerveillement perprétuer de ce que l'on vit. Ou, plus précisément, cela permet d'aller chercher en soi l'enfant que l'on est et de porter sur les choses le regard de cet enfant-là que l'on a trop souvent oublié en grandissant. Comme si chaque choise que l'on faisait, on la découvrait pour la première fois.

D’un point de vue plus concret, comment se déroule une séance ? Déjà chaque séance se déroule avec au départ une intention précise comme par exemple la prise de conscience d’une partie de son corps, puisque, je le rappelle, la sophrologie est une école de la conscience.

Le sophrologue commence sa séance par une relaxation du corps qui permet de se trouver dans un état de conscience qui, pour résumer et simplifier, se trouve entre l’éveil et l’endormissement. Puis, le travail se poursuit par un exercice permettant de faire évacuer les tensions qui peuvent se trouver encore présentes.

Ce n’est qu’après que les exercices spécifiques peuvent commencer. Et ces exercices physiques changent en fonction de ce dont on veut prendre conscience. Par exemple, si l’intention de la séance est de prendre conscience de sa tête et de son visage, eh bien les exercices qui vont être mis en pratique vont concerner ces endroits-là de son corps. Une fois que les exercices sont achevés, un moment de pause se fait afin de pouvoir observer et accueillir sans jugement ce qui est ressenti.

Puis, on quitte l’état que je qualifierais pour simplifier de « demi-sommeil » avant de noter sur un carnet son vécu de la séance. Il s’agit là d’une partie très importante de la séance car il s’agit de mettre par écrit ses ressentis et ses sentiments avec ses propres mots, ce qui permet de garder ce qui a été important dans la séance et de poser son propre regard (et non celui des autres) sur soi.

La séance se termine enfin avec un temps de restitution où le pratiquant peut, s’il le souhaite, partager son vécu lors de la séance et le sophrologie est là pour permettre d’axer ce vécu sur le positif.


Commenter cet article

Emmabelle 11/06/2013 21:43


Ah oui au fait, merci pour le lien de "Soleil fm", c'est bon ça fonctionne à nouveau d'ailleurs j'ai écouté deux fois pour Michel Pépé et pour tes explications qui amènent à la détente avec une
voix douce et apaisante, ce qui ne gâche rien


Bisous et bonne soirée !

Art & Energie 12/06/2013 09:01



De rien ! Merci à toi de m'écouter et de me laisser tes impressions à chaque fois . Et c'est gentil aussi ce que tu
dis sur ma voix.


Repose-toi et prends son de toi.


Bisous