Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un peu de tout ce qui me plaît et de mes découvertes pour le plaisir de partager...

Le fonds culinaire de la bibliothèque Méjanes à Aix-en-Provence (2)

 

Voici les ouvrages de la bibliothèque Méjanes concernant la cuisine au XVIIème siècle. La liste n'est bien évidemment pas exhaustive mais présente les livres les plus couramment utilisés sur le sujet. 

 

  Le cuisinier françois

Joseph DU CHESNE, Pourtraict de santé ; ou reigle de bien sainement et longuement vivre, Paris, 1620. (1600 première édition)   

Pierre-François de LA VARENNE, Le cuisinier françois, contenant la manière de bien apprêter et assaisonner, s.n., Brusselles, 1698 (1ère édition 1651).

César PELLENC, Les plaisirs de la vie par César Pellenc, Jean Roize, Aix-en-Provence, 1655.

Nicolas de BLÉGNY, Le bon usage de thé du café et du chocolat pour préserver la santé et guérir les maladies, s.n., Paris, 1687.

Nicolas de BLÉGNY, Abrégé des Traitez du Café, du Thé et du Chocolat, pour la préservation et la guérison des malades, s.n., Paris, 1689.

Louis LIGER, Économie générale de la campagne, ou nouvelle Maison Rustique. Par le sieur Liger d’Auxerre, Charles de Sercy, Paris, 1700, 2 volumes.

Traité des alimens où l’on trouve par ordre et séparément la différence et le choix qu’on doit faire, 1712.

Louis LIGER, Le ménage des champs et de la ville ou Nouveau Cuisinier françois accomodé au goût du temps. Contenant tout ce qu’un parfait chef de cuisine doit savoir servir toutes sortes de tables, David l’Aîné, Paris, 1714.

Bonne lecture...

Le cuisinier françois  de La Varenne, publié pour la première fois en 1651, est le premier livre de cuisine moderne. C'est lui qui ouvre la voie aux autres ouvrages qui vont voir le jour pas la suite. Dans l'édition de la Méjanes, plus tardive et dont vous avez la photo du fontispice ci-dessus, ont été également imprimés les livres concernant le sommelier  et l'écuyer-tranchant (officier chargé de couper les viandes, poissons, tartes et fruits).

L'ouvrage de César Pellenc est rare et très peu de bibliothèques l'ont dans leurs fonds. La Méjanes fait partie de ces rares bibliothèques à en posséder un exemplaire. Il s'agit d'un recueil de poèmes tous dédiés à l'alimentation et aux arts de la table. Cet ouvrage a été écrit par le cuisinier d'Honoré de Brancas de Forcalquier ; c'est donc est un ouvrage "provençal". Voici un poème dédié aux verres (en moyen français) :

 

"Arcenal de verre et d’argile,

Dont les armes font plus d’effets

Que les piques et les mousquets,

Quoy que leur corps soit plus fragile :

Fort donjon, sur qui le canon

Se pointe tousiours en façon

Qu’il ne maque iamais les testes.

Buffet, tous les buffets fumans,

Qui ravagent comme tempestes

Sont bien moins dangereux

Quoy que plus etonnans."

 

 

 

A suivre...

 


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
<br /> Bonjour !<br /> <br /> <br /> j'aime beaucoup ton blog, et j'aurai aimé savoir dans quel livre ancien on peut trouver les racines historiques de l'utilisation des forces energetique ?<br /> <br /> <br /> il me semble qu'aujourd'hui on n'ai oublié la maitrise de cet art millénaire, et les vieux textes n'ont pas fini de dévoiler tout leurs secrets...<br />
Répondre
A
<br /> <br /> Bonjour !<br /> <br /> <br /> Merci beaucoup ! Ah par contre, je suis désolée, mais je peux pas du tout répondre à la question, je n'ai pas eu l'occasion d'étudier ce sujet-là dans les livres anciens. Peut-être que sur<br /> Gallica, il y aurait quelques informations qui pourraient être utiles.<br /> <br /> <br /> Bonne journée<br /> <br /> <br /> <br />
V
<br /> <br /> merci pour ce joli partage, c'est une bonne découverte intéressante<br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
A
<br /> <br /> Merci ! C'est une bibliothque qui mérite d'être connue car son fonds est vraiment intéressant !<br /> <br /> <br /> <br />