Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

6 articles avec langues francaise et etrangeres

Les cris des animaux et la langue française

Publié le par Art & Energie

 

Voici un mail que j'ai reçu donc je fais suivre : très intéressant !

 

Pour tous les amoureux de la langue, ce petit bijou.

 

"Ce passionné, ancien instituteur puis Député du Val de Marne, c'est Fernand Dupuy.

 

Écoutez-le, ce vieil instituteur, donnant à ses petits enfants une leçon de vocabulaire sur les cris des animaux :


Tu le sais, bien sûr depuis longtemps, le coq chante, cocorico, la poule caquète, le chien aboie quand le cheval hennit et que beugle le bœuf et meugle la vache,

l'hirondelle gazouille, la colombe roucoule et le pinson ramage.

Les moineaux piaillent, le faisan et l'oie criaillent quand le dindon glousse.

La grenouille coasse mais le corbeau croasse et la pie jacasse.

Et le chat comme le tigre miaule, l'éléphant barrit, l'âne braie, mais le cerf rait.

Le mouton bêle évidemment et bourdonne l'abeille.

La biche brame quand le loup hurle.

Tu sais, bien sûr, tous ces cris-là mais sais-tu ?

Sais-tu ? Que le canard nasille – les canards nasillardent !

Que le bouc ou la chèvre chevrote.

Que le hibou hulule mais que la chouette, elle, chuinte.

Que le paon braille, que l'aigle trompète.

Sais-tu ? Que si la tourterelle roucoule, le ramier caracoule et que la bécasse croule, que la perdrix cacabe, que la cigogne craquète et que si le corbeau croasse, la corneille corbine et que le lapin glapit quand le lièvre vagit.

Tu sais tout cela ? Bien. Mais sais-tu, sais-tu ?

Que l'alouette grisolle, Tu ne le savais pas.

Et peut-être ne sais-tu pas davantage que le pivert picasse, c'est excusable !

Ou que le sanglier grommelle, que le chameau blatère

Et que c'est à cause du chameau que l'on déblatère !

Tu ne sais pas non plus peut-être que la huppe pupule.

Et je ne sais pas non plus si on l'appelle en Limousin la pépue parce qu'elle pupule ou parce qu'elle fait son nid avec de la chose qui pue.

Qu'importe ! Mais c'est joli : la huppe pupule !

Et encore sais-tu ? Sais-tu que la souris, la petite souris grise, devine.

La petite souris grise chicote. Avoue qu'il serait dommage d'ignorer que la souris chicote et plus dommage encore de ne pas savoir, de ne pas savoir que le geai, que le geai cajole !"

Partager cet article

Repost 0

Dictées sans / 100 fautes !

Publié le par Art & Energie

 

Voilà qui prouve une fois de plus que la langue française est magnifique !

 

Et que contrairement à ce qui est indiqué, aucune des deux dictées ne contient en réalité de fautes...

 

 

 

Dictée sans fautes 1

 

Dictée sans fautes 2

Partager cet article

Repost 0

L'anguille en définitions du XVIIIe siècle

Publié le par Art & Energie

 

Quelques petites expressions autour de l'anguille toujours connues ou oubliées de nos jours...

 

 

 

 

"Anguille sous roche pour entreprise qui se trame sous main, conspiration cachée et secrette, dessein ou fournerie concertée en cachette. Je crois qu'il y a anguille sous roche.

 

Faire comme les anguilles de Melun, qui crient avant qu'on les écorche. Maniére de parler proverbiale pour expliquer qu'une personne se plaint avant qu'on lui fasse du mal.

 

Ecorcher l'anguille par la queue, veut dire faire quelque chose à rebours, de travers, commencer par où l'on doit finir.

 

Il s'échappe comme une anguille pour dire il disparoît sans qu'on puisse retenir ou sans qu'on s'en aperçoive.

 

Rompre l'anguille au genou. Se dit pour ceux qui prennent une maniére de faire quelque affaire, qui n'est pas propre pour y réussir. On disoit autrefois Rompre l'Andouille au genou dans le même sens"

 

 

Dictionnaire satyrique, burlesque, libre et proverbial avec une explication très-fidèle de toutes les manieres de parler Burlesque, Comique, Libres, Satyrique, Chastelain, Amsterdam, 1750.

 

Partager cet article

Repost 0

Phonétique anglaise

Publié le par Art & Energie

 

phonet 

 

Les langues parlées sur la Terre sont nombreuses. Langues officielles ou dialectes, les communications par le biais du langage sont diverses. Sont également variés les systèmes d'écriture : alphabet latin, alphabet cyrillique, sinogrammes et d'autres encore. Cette diversité qui en fait également la richesse a conduit les scientifiques à créer une manière unique de transcrire les langues en se fondant sur l'articulation des sons. Cette nouvelle langue, pourrait-on dire, est la phonétique et, en 1886, a été fondée l'IPA (Insternational Phonetic Association's Alphabet) permettant d'uniformiser les langues.

 

Je vous présente ici un très rapide résumé de la phonétique anglaise (que je suis en train d'essayer d'apprendre...). Si l'alphabet anglais est exactement le même que l'alphabet français, dans la prononciation des syllabes, des différences existent. Comme en français, l'articulation des sons se divise en deux groupes : les voyelles (vowels) et les consonnes (consonants) qui ne correspondent pas précisément aux lettres de l'alphabet mais bien à la façon de prononcer ces lettres. Aussi, un "i" ne sera pas prononcé de la même manière selon les mots, les consonnes qui l'accompagnent, etc.

 

Les sons produits par les voyelles sont réalisés avec une vibration des cordes vocales contrairement aux consonnes. Quatre caractéristiques sont en prendre en compte pour les sons : la position de la langue, la position des lèvres, l'ouverture de la bouche et la tension des muscles. On compte 12 voyelles et les diphtongues et triphtongues. Les diphtongues et triphtongues n'existent pas en français. Elles sont composées, pour l'une de deux éléments vocaliques et pour l'autre de trois éléments. On décompte 8 diphtongues et 5 triphtongues. En ce qui concerne les consonnes, on trouve 24 unités qui se divisent en deux catégories : les "obstruents" et les "sonorants". Là encore, la position de la langue, les lèvres et l'air qui rentrent en ligne de compte pour l'articulation des sons de ces consonnes.

 

Un dernier point est à noter pour une vision résumée de la phonétique anglaise : les syllabes et les mots "stressed" (marqués). Chaque mot anglais possède une syllabe que l'on prononce avec plus de force et, pareillement, chaque phrase possède des mots que l'on accentue davantage comme par exemple les mots grammaticaux ou l'importance de l'information donnée.

 

phonétique anconsvoel1

Partager cet article

Repost 0

Une dictée d'homophones ou les subtilités de la langue française

Publié le par Art & Energie

 

 

Il y a quelques temps de cela, j'ai trouvé une dictée d'homophones dont l'auteur est inconnu et qui est tirée d'un vieil almanach. Un vrai casse-tête et/ou un vrai délice ! A vous de choisir...

 

fousmiley

 

Monsieur Lamère a épousé Mademoiselle Lepère.

  De ce mariage, est né un fils aux yeux pers.

  Monsieur est le père, Madame est la mère.

  Les deux font la paire.

  Le père, quoique père, est resté Lamère, mais la mère, avant d'être Lamère était Lepère.

  Le père est donc le père sans être Lepère, puisqu'il est Lamère et la mère est Lamère bien que née Lepère.

  Aucun des deux n'est maire.

  N'étant ni le maire ni la mère, le père ne commet donc pas d'impair en signant Lamère.

  Le fils aux yeux pers de Lepère deviendra maire.

  Il sera le maire Lamère, aux yeux pers, fils de Monsieur Lamère, son père, et de Mademoiselle Lepère, sa mère.

  La mère du maire meurt et Lamère, père du maire, la perd.

  Aux obsèques, le père de la mère du maire, le grand-père Lepère, vient au bord de mer, et marche de pair avec le maire Lamère et son petit-fils.

  Les amis du maire venus pour la mère, cherchant les Lamère, ne trouvent que le maire et Lepère, père de la mère du maire, venu de la mer et chacun s'y perd !

 

 

Alors ? Pas trop perd... u ?

 

jockersmiley

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>