Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

9 articles avec sport

On appelle ça : savoir danser !

Publié le par Art & Energie

 

 

 

Publié dans sport

Partager cet article

Repost 0

Philippe Candeloro et d'Artagnan aux Jeux Olympiques de Nagano

Publié le par Art & Energie

 

Voici le programme libre qui a valu à Philippe Candeloro la médaille de bronze aux Jeux Olympiques d'hiver de Nagano en 1998. Le patineur français, réputé pour son charisme sur la glace, incarnait ce jour-là le personnage historique devenu mythique grâce à Alexandre Dumas : d'Artagnan. La suite de petits pas est un pur délice...

 

Publié dans sport

Partager cet article

Repost 0

Dick Fosbury aux Jeux Olympiques de Mexico 1968 : une vidéo

Publié le par Art & Energie

 

Dick Fosbury est l'athlète qui a révolutionné le saut en hauteur. Aux Jeux Olympiques de Mexico en 1968, il présente une nouvelle façon de sauter et qui lui permettra de devenir champion olympique de la discipline et d'établir un nouveau record à 2,24 mètres. Il va donner son nom à cette nouvelle façon de franchir la barre le "fosbury flop".

 

 

 

 

Publié dans sport

Partager cet article

Repost 0

Jean-Pierre Papin et ses papinades : une vidéo

Publié le par Art & Energie

Jean-Pierre Papin, JPP pour les intimes, est né en 1963 à Boulogne-sur-Mer. C'est à l'Olympique de Marseille qu'il va connaître la gloire : champion de France à plusieurs reprises (de 1989 à 1992), vainqueur de la coupe de France en 1989, Ballon d'or en 1991, meilleur buteur du championnat de France de 1988 à 1992, deuxième meilleur buteur du club après Gunnar Andersson et devant Josip Skoblar, ce renard des surfaces a donné son nom à une reprise de volée dont il avait le secret : la papinade.

 

Voici une vidéo où pendant 5 minutes vous pourrez voir défiler bon nombre de papinades : un vrai régal pour les yeux...

 

 

Publié dans sport

Partager cet article

Repost 0

Olympique de Marseille : la stade Vélodrome (2)

Publié le par Art & Energie

 

En 1998, la France accueille la coupe du monde de football. Ce n'est pas la première fois qu'un tel événement se produit puisque 60 ans auparavant, en 1938, la France avait été l'hôte de cette compétition. Cependant, depuis plus d'un demi-siècle, le football a évolué et les normes de sécurité également. Or le stade Vélodrome, comme d'autres stades français, ne répondait plus à ces normes. Ainsi notons que le premier stade avait été construit avec une capacité de 40000 places mais que ce nombre a été plus d'une fois largement dépassé : la plus grosse affluence est celle du match France-Portugal lors du Championnat d'Europe des nations en 1984 où 54848 spectateurs étaient présents ! Par ailleurs, lors de la coupe du monde 1998, le stade Vélodrome devait accueillir l'une des deux demi-finales et les normes mondiales pour cela étaient d'avoir une capacité de 60000 personnes. Aussi, la reconstruction a été décidée.

 

En juillet 1995, le projet de l'architecte parisien Jean-Pierre Buffi associé aux Marseillais Pierre Averous et Georges Varnitzsky a été retenu. Le nouveau stade, de béton et d'acier, est semblable à la forme d'une coque de navire. Il ne conserve presque rien de l'ancien stade, si l'on excepte les anciennes deuxièmes séries de la tribune Ganay, la façade du côté de la tribune Jean Bouin et les salons d'honneur à l'intérieur de celle-ci.

 

nouveau stade vélodrome

 

Par mesure de sécurité, des grilles de sectorisation séparent les tribunes principales. En effet, personne n'a oublié le drame du Heysel en 1985 et la question de la sécurité est primordiale. Toujours dans le même esprit, un poste de sécurité police-pompier a été créé, un fossé entourant la pelouse empêche l'envahissement du terrain par les spectateurs, une esplanade a été aménagée côté Ganay et des postes d'infirmerie ont été aménagés.

 

Ce nouveau stade a été construit dans une volonté d'en élargir l'utilisation : en dehors des matches, il sert de lieu de promenade du côté de la tribune Jean Bouin et peut également accueillir des spectacles et des concerts grâce à sa tribune dans le virage nord (des gradins peuvent être levés pour installer une scène). Le seul souci après ces concerts concerne l'état de la pelouse. Pour avoir fait visité le stade pendant plusieurs années j'ai vu les lendemains de concerts où la pelouse était complètement brûlée car elle avait été recouverte, à l'origine, pour la protéger.

 

C'est la tribune Jean Bouin qui est la plus intéressante dans sa diversité. C'est là que se trouvent les emplacements pour les journalistes de la télévision, de la radio et de la presse écrite. C'est également dans cette tribune que se trouvent les loges (sur deux niveaux) encadrées par des salons officiels. C'est aussi dans cette tribune que l'on accède à la salle de presse et aux vestiaires des arbitres, visiteurs et des joueurs de l'Olympique de Marseille qui mènent à la pelouse par un escalier qui monte jusqu'à une trappe.

 

À l'heure qu'il est on parle encore de sa reconstruction pour le calquer sur les modèles des grands "stades-villes" qui fleurissent de par le monde. Si ce nouveau stade pouvait accueillir autant d'événements mythiques que le premier stade, les Marseillais en seraient ravis...

 

Publié dans sport

Partager cet article

Repost 0

1 2 > >>